Rostand, le panache chagrin

Rostand, le panache chagrin

Devenu une véritable star avec la création de Cyrano, l'écrivain, académicien et décoré, timide et solitaire, a pourtant toujours traîné jusqu'à sa mort précoce (à 50 ans) de profonds accès de dépression.

l'éblouissant succès de Cyrano de Bergerac a paradoxalement laissé Edmond Rostand dans l'ombre. « Rostand ? Ah oui ! Cyrano ! » Voilà ce qu'on s'entend répondre, neuf fois sur dix, si l'on mentionne son nom. Avec un peu de chance, quelqu'un dira : « Il y a aussi L'Aiglon ? » Avec encore plus de chance, quelqu'un évoquera Chantecler, mais c'est beaucoup plus rare. Puis, si l'interlocuteur est allé une fois ou deux faire du tourisme au Pays basque, il se souviendra peut-être d'avoir visité la villa Arnaga, ce fastueux domaine qu'Edmond Rostand fit édifier, entre 1903 et 1906, sur une colline proche de Cambo-les-Bains.

La villa Arnaga (remarquablem ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Pour pour les fêtes, offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire !