Ritsos, par-delà les murs

Ritsos, par-delà les murs

Quand tant d'auteurs-phares de la poésie grecque du XXe siècle demeurent en France scandaleusement méconnus, faute de traductions en nombre suffisant, Yannis Ritsos 1909-1990 aura eu, du moins, la chance de bénéficier chez nous d'une large audience. Les persécutions qu'il endura lui valurent des sympathies dans le monde entier et, les solidarités politiques jouant il avait adhéré au Parti communiste grec en 1934, il eut la chance, au temps de la dictature des Colonels, de bénéficier du soutien d'Aragon et d'être traduit par Antoine Vitez ou Dominique Grandmont. Aujourd'hui, une anthologie due à Grandmont publiée dans la collection « Poésie-Gallimard » Le Mur dans le miroir et autres poèmes, 2001 permet une bonne approche du parcours poétique de Ritsos. Mais son oeuvre est énorme, et bien des textes restent à traduire : Pascal Neveu s'est attaché à combler ces lacunes. Au sortir de la guerre civile qui déchira la Grèce à la fin de la Seconde Guerre mondiale, Ritsos fut déporté en 194 ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Jean Starobinski (© Gallimard)

Jean Starobinski
Hommage à ce grand théoricien de la littérature

Sondage IPSOS