Rhapsodie cubaine

Rhapsodie cubaine

Eternelle histoire des êtres s'aimant sans pour autant regarder dans la même direction, surtout quand la politique s'en mêle ; deux jeunes exilés cubains se rencontrent, s'unissent sans pour autant vivre leur exil de la même façon... Julian se fait à la vie américaine, il oublierait volontiers Castro et sa dictature ; pas Emma, qui veut changer son monde, son île, avec une ferveur activiste. Par amour, il suivra. Mais la tiédeur les rattrapera, malgré l'aventure, les aléas de la vie... la même histoire depuis que le monde est monde : les différences attirantes sont aussi celles qui séparent, un jour ou l'autre. Sur fond de tragicomédie, la belle histoire d'amour s'effilochera, avec son cortège de morts et de désillusions. Tout est lié, le baroque et le drame, le rire et le désespoir. Eduardo Manet entraîne son roman dans la danse d'une langue qui rythme la vie à coup d'amères évidences et de dérisoire.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé