L'hommage de la France à Edith Wharton

L'hommage de la France à Edith Wharton

Durant l'entre-deux-guerres, la rive gauche parisienne attira certains des plus grands écrivains américains de l'époque : Hemingway, Scott Fitzgerald, Dos Passos, Dorothy Parker… La romancière Edith Wharton en particulier entretenait des liens privilégiés avec Paris et la France.

Durant l'âge d'or de la littérature américaine, Edith Warthon était au sommet de sa gloire. Cette observatrice lucide des mœurs de la bonne société américaine fut la première femme à obtenir le prix Pultizer de littérature, pour Le Temps de l'innocence, en 1921. Quelques années plus tôt, la France, sa seconde patrie, lui avait déjà décerné une distinction exceptionnelle : la croix de la Légion d'Honneur, pour avoir fondé à Paris les American Hostels for Refugees, une oeuvre de bienfaisance à destination des réfugiés et des civils les plus démunis durant la Première guerre mondiale. Elle se rendit également sur le front à plusieurs reprises et publié le récit de ces expériences, Fighting France : From Dunkerque to Belfort, en 1919. Dans cette archive du journal Excelsior datant de 1916 et présentée en partenariat avec Retronews, le site de la BnF, elle est célébrée comme une « femme de bien » en plus d'une « femme de lettres de grand talent ».

 

 

Retrouvez davantage d'archives de presse sur Edith Wharton et les écrivains de l'âge d'or de la littérature américaine sur Retronews.

 

À lire notre dossier : « L'âge d'or du roman américain » (publié dans le mensuel N°26 - février 2020)

1929 : alors que Wall Street s’effondre et entraîne dans sa chute la société américaine, la condamnant à dix ans de Grande Dépression, les lettres américaines connaissent un âge d’or : Faulkner, Steinbeck, Hemingway, Parker, Fitzgerald, Dos Passos, Wharton, McCullers, Hammett, Chandler... Non seulement ils nous parlent d’une époque qui ressemble fort à la nôtre, mais ils en parlent en faisant éclater les cadres du roman classique. Ils ont donné à leurs successeurs et à leurs lecteurs du pain pour des siècles.

 

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes