REPÈRES

REPÈRES

L'âge d'or des écrivains catholiques français s'échelonne entre la Révolution et le conciliant concile Vatican II (1965).

1801. Signature du Concordat entre la France et la papauté.

1802. Alphonse de Chateaubriand, Génie du christianisme.

1821. Joseph de Maistre, Soirées de Saint-Pétersbourg.

1834. Félicité de Lamennais, Paroles d'un croyant.

1839. Louis Veuillot entre au journal Univers, dont il fera le fer de lance de l'ultramontanisme français.

1852. Jules Barbey d'Aurevilly, L'Ensorcelée.

1863. Ernest Renan, Vie de Jésus.

1865. Jules Barbey d'Aurevilly, Un prêtre marié.

1869-1870. Premier concile du Vatican instaurant l'infaillibilité pontificale. Conversion spirituelle de Léon Bloy.

1872. Ernest Hello, L'Homme.

1877. Ernest Hello, Paroles de Dieu.

188 ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard