Rallumez les Lumières !

Rallumez les Lumières !

La rationalité défendue par les philosophes du XVIIIe siècle est mise à mal dans le débat public au point d'apparaître, pour les extrémistes de toutes obédiences, comme la figure du mal.

Que la rationalité pût représenter une des figures du mal contemporain, voilà qui aurait déconcerté Diderot, Buffon ou Condorcet, pour lesquels son usage méthodique était le plus sûr moyen d'ouvrir un chemin vers le progrès. Seulement voilà, la philosophie des Lumières, qui a beaucoup nourri l'imaginaire scientifique et politique, fut dès l'origine combattue par une forme de pensée réactionnaire qui tire son eau de la détestation du temps présent et de son avenir possible. Et comme nos contemporains ne regardent plus l'avenir qu'avec la peur au ventre et sont parfois persuadés que le présent est une sorte d'enfer sur Terre, la détestation de la rationalité s'exprime avec force dans le débat public, portée aussi bien par des acteurs de la droite réactionnaire que par ceux d'une gauche qui ne l'est pas moins.

Nous avons en tête l'aversion d'un Edmund Burke ou d'un Joseph de Maistre pour les Lumières, pour qui le fait de constituer la raison comme élément de légitimité sociale ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article