Racontars, le retour

Racontars, le retour

Un vieux chasseur de phoques rejoint dans la mort sa dernière proie et accomplit ainsi son destin. Un ours affamé réagit en mélomane aux trilles d'un sifflet. Quelles difficultés attendent le novice qui se voudrait conducteur de traîneau... Aujourd'hui installé en Malaisie, l'écrivain danois Jørn Riel a vécu seize ans au Groenland et en a rapporté des dizaines de racontars sur le quotidien des Inuits. Le premier tome a eu un succès international ; les éditions Gaïa viennent de faire paraître le deuxième, qui emmène le lecteur à la rencontre des étendues de l'Arctique, mais aussi dans les moiteurs des bordels thaïlandais, un jour de deuil. De la littérature de voyage non subventionnée...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon