Régis Debray, plutôt Gracq que Bourdieu

Régis Debray, plutôt Gracq que Bourdieu

Que nul n'entre en médiologie s'il n'est un brin proustien. » Le ton est donné. Régis Debray aime les détails, ces petits riens qui expliquent tout et que la sociologie tend, selon lui, à mépriser. Les secrets de notre siècle sont à débusquer dans La Recherche, et non dans Les Règles de la méthode sociologique d'Émile Durkheim, qui négligeait le cinéma naissant. Les sociologues ? « Ils ne voient pas d'autres problèmes que ceux posés par la doctrine dont ils s'enveloppent. » Rawls, Taylor, Habermas, « un zest de Ricoeur », voilà les références auxquelles il convient de se plier pour être « doctoralement anobli ». La gauche et « ses vigilants », « son évangélisme tocard » et « son Talmud programmatique » en prend aussi pour son grade dans ce livre rassemblant les chroniques publiées par leur auteur dans la revue Médium. Il y moque le « radical breveté, type Bourdieu ou Chomsky, [...] où chacun tient son rôle à coups de formules toutes faites ». Face aux dogmes, il loue la clairvoyance ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon