Qui a tué jeanne d'arc ?

Qui a tué jeanne d'arc ?

Le 30 mai 1431, Jeanne d'Arc est brûlée vive sur la place du Vieux-Marché à Rouen. Qui l'a voulu ? Qui cela sert-il ? En rassemblant les pièces conservées, en reconstituant les interrogatoires, Bernard Michal montre que la responsabilité est rarement si limitée qu'on croie. La « perfide Albion » n'est pas seule en cause : l'historien redistribue les cartes dans un jeu de rôles à grande échelle, où l'armée, le roi, le peuple, le Ciel et l'Enfer semblent s'être donné rendez-vous. Et les phrases de Jeanne de résonner : « Vous dites que vous êtes mes juges. Je ne sais si vous l'êtes. Mais avisez-vous bien de ne pas mal juger, car vous vous mettriez en grand danger. » Un lecteur averti en vaut deux.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard