Qui a le droit ?

Qui a le droit ?

Inflation législative, pullulement de lois et de décrets,et recours à une multitude d'instances : comment le droit finit par échapper aux représentants du peuple.

De toutes les sciences humaines, le droit est sans doute celle où le différentiel est le plus fort entre son impact sur nos vies (gigantesque) et ce que nous en comprenons (presque rien). Pourtant, personne n'ignore que nous vivons à une époque d'« inflation législative », ce qui signifie que, « à tous les ébranlements de la vie, il est répondu à coups de lois et de décrets ». Cela a des conséquences que Jacques Krynen, historien du droit, a explorées dans des ouvrages dont le plus fort (car le plus militant) reste sans doute L'Emprise contemporaine des juges, second volume de la somme L'État de justice en France, XIIIe-XXe siècle (2012). Son nouvel opus, Le Théâtre juridique, constitue une sorte de panorama d'ensemble destiné à expliquer comment se sont mis en place des phénomènes que le profane découvre aujourd'hui avec stupéfaction. L'époque contemporaine tend à faire de la justice une instance morale dont nous désirons qu'elle intervienne partout dans ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Entretien

Michel Winock © Ed. Perrin

Michel Winock : « Il ne faut pas enterrer la gauche trop vite »

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine