Querelles de ritournelles

Querelles de ritournelles

La chanson est-elle un art ? En France, on a longtemps établi une hiérarchie discutable entre chanson à texte et variété. On croyait ces simplismes aplanis, quandle prix Nobel de Bob Dylan a ravivé de vieux préjugés.

la chanson me plaît, surtout en fonction de la littérature et non en fonction d'elle-même », disait le bien oublié André Maurois. Force est de reconnaître que, dans notre vieille nation qui a commencé à forger sa langue et sa littérature au XIe siècle, avec une « chanson » justement, celle de Roland, nous en sommes toujours là. À juger la chanson à l'aune de la littérature, à se demander « si elle en est », comme on le disait autrefois à propos de tout autre chose... C'est aussi sans doute ce que voulait signifier Jacques Brel - dont on commémore les quarante ans de la mort cet automne - quand il affirmait : « La chanson française est une exception singulière, dont les paroles priment sur tout - la mélodie, le rythme, la musique. »

Dans nos esprits hiérarchisants, il y aurait donc au mieux la « grande » chanson française, d'une part, et, de l'autre, la chanson « populaire », c'est-à-dire « aux goûts de la population la moins cultivée », pour reprendre un ex ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes