Eschatologie féministe

Eschatologie féministe

une femme, Jacline Mouraud, est à l'origine du mouvement des gilets jaunes, de son surgissement médiatique. Une femme encore, Alaa Salah, est l'icône de la révolution soudanaise. C'est encore une femme, Melissa Ziad, qui a été la figure de la contestation algérienne. Qui aujourd'hui nierait leur place dans le mouvement de l'histoire ? Et pourtant, tout dans l'ouvrage de Christine Le Bozec, Les Femmes et la Révolution, 1770-1830, semble minorer les progrès des femmes durant cette période. Bien sûr, celui-ci évoque la marche vers Versailles, les 5 et 6 octobre 1789 et le rôle de personnalités comme Charlotte Corday. Mais la démonstration veut prouver que la place des femmes dans le mouvement a été au mieux tolérée, le plus souvent dénigrée.

Curieuse écriture qui finit par considérer les succès féminins comme de simples écarts à la moyenne d'un rouleau compresseur masculin. Quel retournement ! Dans les années 1970, la réussite d'une femme était considérée comm ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« La Filiale »,Sergueï Dovlatov, traduit du russe par Christine Zeytounian-Beloüs (éd. La Baconnière)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine