Eschatologie féministe

Eschatologie féministe

une femme, Jacline Mouraud, est à l'origine du mouvement des gilets jaunes, de son surgissement médiatique. Une femme encore, Alaa Salah, est l'icône de la révolution soudanaise. C'est encore une femme, Melissa Ziad, qui a été la figure de la contestation algérienne. Qui aujourd'hui nierait leur place dans le mouvement de l'histoire ? Et pourtant, tout dans l'ouvrage de Christine Le Bozec, Les Femmes et la Révolution, 1770-1830, semble minorer les progrès des femmes durant cette période. Bien sûr, celui-ci évoque la marche vers Versailles, les 5 et 6 octobre 1789 et le rôle de personnalités comme Charlotte Corday. Mais la démonstration veut prouver que la place des femmes dans le mouvement a été au mieux tolérée, le plus souvent dénigrée.

Curieuse écriture qui finit par considérer les succès féminins comme de simples écarts à la moyenne d'un rouleau compresseur masculin. Quel retournement ! Dans les années 1970, la réussite d'une femme était considérée comm ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon