Que lisiez-vous enfant, Tristan Garcia ?

Que lisiez-vous enfant, Tristan Garcia ?

Petit, l'écrivain et philosophe préférait déjà les contes sans moraline.

J'ai des souvenirs assez vifs de mes premières lectures, sans aucune distinction entre ce qu'on appelle la littérature jeunesse, les contes et légendes, et la littérature pour adultes, les livres d'aventures, etc. Je me souviens par coeur d'À Panama, tout est bien plus beau ! de Janosch. Ces histoires, peuplées de personnages au genre indéterminé, rompaient avec le caractère patriarcal et moralisateur des histoires pour enfants. J'avais aussi une grande passion pour Pef et les jeux de mots du Prince de Motordu : c'était une sorte de Jean Tardieu pour enfants ! J'ai ensuite découvert les récits d'aventures préadolescents de Catherine Missonnier, tel Le Mystère de la grange aux loups, ou les histoires de Boileau-Narcejac de la série « Sans Atout ». Je lisais ces livres au même titre que ceux de Stevenson, Conrad ou Jules Verne. Je trouve triste que, par la suite, on enlève de son souvenir tout ce qui n'appartient pas à la littérature « légitime », comme si o ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé