Que lisez-vous Christophe ?

Que lisez-vous Christophe ?

Le chanteur se confie sur le rapport amoureux qu'il entretient avec la littérature, de Louis Aragon à John Fante en passant par Joë Bousquet.

Quel rapport entretenez-vousavec la littérature ?

Christophe. - Je suis un autodidacte. J'entretiens un rapport quasi amoureux avec les livres. Il y a quelques mois, j'ai redécouvert la beauté brute de Péguy, en composant la bande-son du film Jeanne de Bruno Dumont. À 13 ans, je découvre Histoires extraordinaires d'Allan Poe, qui me captive encore aujourd'hui. Un peu avant, j'avais lu Les Misérables, un roman volcan qui vous submerge. Je conserve un lien sentimental avec Baudelaire, même si je préfère la poésie de Boris Vian, pour qui j'éprouve une profonde admiration. Tout comme l'écriture enflammée d'Antonin Artaud, que je vénère avec notamment L'Ombilic des Limbes ou Le Pèse-nerfs.

Quels livres de votre bibliothèque jugez-vous indispensables ?

Je suis fidèle à une certaine forme d'écriture. Sur ces étagères, on y trouve quelques oeuvres précieuses, dont Le Parfum de Süskind, une quinzaine de textes de Joë Bousquet, l'intégrale de John Fante, que je classe tout en haut du podium. Juste à côté, il y a Rock Springs, un recueil époustouflant de de Richard Ford. Il y a aussi les romans de Françoise Sagan. Françoise était un sacré personnage ; j'ai passé des nuits entières chez elle à jouer au gin rami. Louis Aragon occupe aussi une large place, avec entre autres Aurélien et Le Fou d'Elsa. Je possède quelques livres de valeur, comme Vacillations, un Cioran illustré rarissime, ou un exemplaire du Mur de Jean-Paul Sartre publié en 1937 à La NRF.

Quel est le livre que vous avez toujours à portée de main ?

Le Cahier noir de Joë Bousquet ! Il est toujours dans mes bagages. J'ai besoin de l'avoir à mes côtés. On est en 1918, Joë Bousquet a 20 ans et a pris une balle dans la moelle épinière. Il restera paralysé de la ceinture aux pieds jusqu'à sa mort en 1950. Bousquet décrit ici dans une fantasmagorie érotique sa passion des femmes et le désir qu'il éprouve pour elles. C'est vraiment bouleversant.

 

Photo : Christophe ©Crédit : Lucie Bevilacqua

Christophe etc., vol. 2, éd. Capitol-Universal, 14,99 E.

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes