Quand Dumas plagiait Poe en italien

Quand Dumas plagiait Poe en italien

Surprenante découverte d'un chercheur amateur, qui va jusqu'à suggérer que les deux auteurs se sont rencontrés.

Sur la biographie d'Edgar Allan Poe flotte une brume de mystère qui souvent s'épaissit. Au début de l'année 1832, on l'aperçoit chez sa tante à Baltimore, avant de perdre complètement sa trace. Où est l'inventeur du roman policier pendant ces quelques mois ? D'aucuns pensent qu'il serait parti se mêler aux insurrections européennes. Un certain David Ianiroff a son hypothèse : en 1832, dit-il, Edgar Poe se rend à Paris, où il est introduit par Fenimore Cooper auprès d'Alexandre Dumas. Les deux compères partagent peut-être un appartement, du moins quelques causeries littéraires, et s'amusent à résoudre un fait divers, « insoluble » aux dires de la police : celui qui aurait inspiré la nouvelle fondatrice de Poe, « Double assassinat dans la rue Morgue ».

David Ianiroff, ou Jocelyn Fiorina de son vrai nom, ingénieur français spécialisé en télécommunications, est la dernière personne que l'on aurait attendue dans cette affaire. Lorsqu'il entend parler, au début de ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes