Proust contre Cocteau de Claude Arnaud*

Proust contre Cocteau de Claude Arnaud*

Quiconque aborde aujourd'hui La Recherche ne lit évidemment pas le même livre que Cocteau. Il plonge dans une somme dont l'interminable accouchement lui a été épargné, comme les doutes qu'il inspirait à son auteur. Plus qu'une oeuvre, il explore un continent cartographié depuis un siècle et grouillant d'ouvrages adjacents, d'études littéraires et de traités philosophiques qui l'ont d'autant augmenté, qu'ils soient signés Walter Benjamin, Georges Poulet, Maurice Blanchot, Gérard Genette, Gilles Deleuze, Serge Doubrovsky ou Elisabeth Ladenson. Il est fort du Contre Sainte-Beuve qu'un éditeur publia en 1954, en rassemblant arbitrairement des textes épars de Proust (1), et qui aida la nouvelle critique à décréter « la mort de l'auteur » et l'autonomie intrinsèque de l'oeuvre, en plein moment structuraliste. Il s'engage dans une somme dont les contradictions elles-mêmes sont célébrées et au sujet de laquelle personne n'aurait plus l'idée de faire la moindre réserve. Il ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé