Prospérité, j'écris ton nom

Prospérité, j'écris ton nom

Les idéaux écornés des démocraties occidentales ne font pas rêver les classes moyennes, plus occupées à se distraire et à consommer sous la houlette du Parti.

Au début des années 2000, la classe moyenne chinoise était un objet indéfinissable qui faisait fantasmer tout le monde, sociologues comme responsables marketing, politologues étrangers et cadres du Parti communiste chinois... La représentante en Chine d'une marque de chaussures de sport m'avait alors donné sa définition : ce sont les 20 ou 30 millions de Chinois, m'avait-elle expliqué, à qui il reste un peu d'argent à la fin du mois, une fois réglées toutes les charges indispensables. « Mon travail, ajoutait-elle, est de les convaincre qu'ils doivent consacrer cet argent à acheter de nouvelles chaussures de sport plutôt qu'un téléviseur ou un costume. Et seulement alors je leur dirai que ma marque est la meilleure ! »

C'était il y a moins de deux décennies, et on peut mesurer la vitesse de transformation de la Chine à l'évocation de cette époque, quasi préhistorique, correspondant à l'adhésion de Pékin à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en 2001, et à l'accélération d ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« La Filiale »,Sergueï Dovlatov, traduit du russe par Christine Zeytounian-Beloüs (éd. La Baconnière)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine