Pour en finir avec les lamentations identitaires

Pour en finir avec les lamentations identitaires

Par Maurice Szafran. Qui sont les Français ? Qui sommes-nous ? Qu'avons-nous encore en commun dans cette société fragmentée, explosée ? Voilà les thèmes qui reviennent sans cesse, d'un journal à l'autre, d'essai en essai, besogneux, parfois talentueux (1). C'est pour cela qu'en cet endroit nous nous sommes plaints que nos écrivains, les plus réputés d'entre eux, ne s'emparent pas de ce « grand » sujet, l'identité, si ce n'est Finkielkraut et Houellebecq, mais ils nous rendent l'un et l'autre neurasthéniques, gravement.

Et puis, comme cela arrive parfois, un miracle littéraire se produit, un livre vous tombe entre les mains et c'est le bon, encensé par la critique unanime, mais nous ne le savions pas en feuilletant les premières pages. Écriture limpide, idées aussi fortes que claires. Ce n'est pas de la France dont nous parle Anne Weber dans son récit, Vaterland, mais de cette Allemagne qu'elle a un jour quittée pour s'installer à Paris.

Être un enfant de l'après-guerre laisse des traces, une façon mélancolique de vivre, de penser, d'écrire, d'avancer. Il n'y a évidemment nulle gloriole à tirer d'être fils ou fille de déportés, de résistants. Mais « ça », le « mot » - Auschwitz - est toujours présent, parfois omniprésent, parmi les descendants des bourreaux. L'identité par définition complexe, déchirée, des jeunes Allemands. Voilà ce dont traite Vaterland, avec une justesse de ton qui, de la première à la dernière page, étreint le lecteur.

«C'est un fardeau avec lequ ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes