Portrait mystère

Portrait mystère

Écrivain britannique célèbre, Mr Gwyn renonce à écrire des romans et le fait savoir publiquement, au grand dam de son agent, Tom. Désormais, Mr Gwyn entend produire des portraits, ou des copies, à usage privé. À cette fin, il loue un appartement. Il commande à un ami musicien une boucle quasi inaudible d'une cinquantaine d'heures ; à un vieil homme de Camden Town, dix-huit ampoules conçues pour s'éteindre dans un temps donné. Puis il embauche Rebecca, l'assistante de Tom, pour lui servir de modèle. Seule condition : se présenter chaque jour à l'appartement de 16 heures à 20 heures, et s'y promener nue et en silence, tandis qu'il prend des notes - quand il est là. Une trentaine de jours plus tard et après extinction de toutes les ampoules, Mr Gwyn produit sept pages. Rebecca les lira, se reconnaîtra, mais qu'aura-t-elle lu ? La question taraude le lecteur à mesure que Mr Gwyn perfectionne sa vocation de portraitiste et fourbit des textes où ses modèles se retrouvent invariablement. L ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes