Pontifie, pas pontifiant

Pontifie, pas pontifiant

François

Qui n'aime pas le pape François ? Excepté les évêques américains dont il a dénoncé les intentions « schismatiques » et les tenants d'une Église bien à droite, on ne voit pas. Préoccupé du sort des migrants, appelant au respect des LGBT+, méfiant envers la curie romaine et plaçant l'Évangile avant la doctrine, ce pape n'est cependant pas un parangon de progressisme : à propos de l'avortement ou du mariage homosexuel, il reste aligné sur les positions de ses prédécesseurs. Certes, il a entrouvert la porte à l'ordination d'hommes mariés, mais seulement « quand il y a une nécessité pastorale »... Mais, sa vive intelligence, son expression directe et pondérée, son humour et son attention aux autres religions séduisent au-delà des limites de l'É glise.

 

Nos héros du bien commun

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé