Pommerat fait des mystères coréens

Pommerat fait des mystères coréens

Paris (17e). Du 17 janvier au 3 mars. Joël Pommerat met en scène une nouvelle création : La Réunification des deux Corées au Théâtre de l'Odéon-Théâtre de l'Europe (ateliers Berthier).

Joël Pommerat nous a habitués à créer des mystères, et au mystère qui entoure ses créations. Les mystères dans la création tournent autour de personnages hantés par des coups du sort, des décisions qu'ils assument mal, des secrets révélés sur le tard ; ils sont savamment orchestrés par une narration fragmentée, adressée au spectateur pour jouer de sa capacité à établir des liens ; ils sont mis en scène avec une technique parfaite de la rupture, une remise en cause permanente des dispositifs scénographiques, visuels comme auditifs. Le mystère qui entoure les créations est lié au mode de travail de l'auteur-metteur en scène : il écrit peu avant de commencer le travail avec les comédiens et constitue le texte au cours des répétitions. Il arrive avec une « intuition », dit-il, un thème peut-être, au sens fort et obsédant du terme, plutôt qu'avec une narration. Ce thème articule constamment la vie intime d'individus brisés et les outrances dévastatrices du nouvel ordre mondial et libéral ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon