Polyphonie canadienne

Polyphonie canadienne

Révélé en France avec Juste avant l'aube, David Bergen, 53 ans, est souvent comparé à Russell Banks, et considéré comme l'un des meilleurs écrivains canadiens d'aujourd'hui. Couronné de plusieurs prix, ce nouveau roman met en scène un thème classique, celui du conflit entre cultures et entre générations, mais l'auteur le traite avec une telle maestria qu'on n'a pas l'impression de marcher en terrain connu. Ramenée à sa simplicité, l'histoire est d'abord celle d'un amour impossible entre deux adolescents des années 1970 : Lizzy, 17 ans, aînée d'une famille de quatre enfants de la classe moyenne, et Raymond, 19 ans, Indien Ojibwé le troisième grand groupe amérindien avec les Cherokees et les Navajos, réparti entre États-Unis et Canada vaguement marginal. Leur solitude les rapproche, même si les barrières raciales inconscientes se font sentir : « Tu vois quoi quand tu me regardes, lance Lizzy ? Une fille blanche ? Parce que si tu ne vois que ça, alors il y a un problème. » Sur cette pr ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes