Politique des multiplicités

Politique des multiplicités

À l'occasion de la présentation de son livre à Paris en automne dernier, Eduardo Viveiros de Castro a commencé par raconter un souvenir. Alors qu'il se rendait pour la première fois sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, il trouva, dans une des cabanes, un seul livre sur une étagère quasi vide : La Société contre l'Étatde Pierre Clastres. Dans le petit et complexe Politique des multiplicités, l'anthropologue brésilien revient sur cet ouvrage majeur de la discipline, dont il réactualise la thèse, en la croisant avec la pensée développée par Deleuze et Guattari dans L'Anti-Œdipe et Mille plateaux. Pour construire son concept de société contre l'État, Pierre Clastres s'est appuyé sur ses recherches autour des « sociétés primitives » en Amazonie. Précisément « extérieures à l'État », elles relèvent, selon Eduardo Viveiros de Castro, de l'une des « multiples incarnations conceptuelles de l'éternelle thèse de gauche [selon laquelle] un autre monde est pos ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé