P.O.L, post-scriptum

P.O.L, post-scriptum

Pour échapper à leur vie bien remplie, Emmie et Paul décident d'un voyage sur l'île de Marie-Galante. Lorsqu'ils retrouvent leur quotidien - la peinture et l'écriture pour elle, la lecture de manuscrits et la promotion d'un film pour lui -, ils brisent les heures passées l'un sans l'autre grâce aux messages qu'ils s'écrivent et qui évoquent le détail de leurs occupations, leur impatience de se retrouver. De ce court et beau texte, où les mots ne sont jamais tristes, Emmelene Landon ravive un amour et une intimité avec celui qu'était l'éditeur P.O.L , disparu brutalement il y a un an, lors d'un second séjour sur cette île où ils se sentaient si bien.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon