Poisson dans l'eau

Poisson dans l'eau

Et au milieu coule une rivière, sans le moralisme sulpicien des « choses simples ». Il y a, chez John Gierach, une désarmante franchise. « J'aime écrire autant que j'aime pêcher, aussi l'entrée dans l'hiver est-elle d'abord un quasi-soulagement. [...] Non que je sois fatigué, juste "rassasié de pêche". [...] quand approche la fin [de l'hiver] je me rends compte que pendant les moments de creux j'ai passé trop de temps à faire des choses comme étudier paresseusement les propriétés du bois pour le feu. Je peux vous dire que le peuplier blanc brûle bien, mais trop vite. Le chêne dégage une chaleur lente et intense. » Toutes ses notations sont à l'avenant, précises, sensualistes, capables de vous passionner pour le choix d'un appât ou les moeurs des truites cutthroats, « des génies à certains égards, et des andouilles finies à d'autres ».

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article