Poétique de l'engagement

Poétique de l'engagement

Ennemi des postures de dénonciation, le sémiologue préférait, en artiste, déjouer le pouvoir du discours social.

Ennemi de tout binarisme, désireux d'un conflit pensé et vécu comme autre chose qu'une opposition entre deux forces antagonistes, Barthes a pourtant souvent été commenté avec des notions antithétiques visant à opposer « un Barthes » à « un autre Barthes ». Ainsi, la critique barthésienne réactivait le paradigme que lui-même s'était efforcé de déjouer tout au long de sa vie : l'idée que le sens puisse naître seulement du choix d'un élément parmi deux éléments possibles, du triomphe de l'un sur l'autre, de l'annulation de l'un par l'autre.

Si, depuis quelques années, la critique oppose de moins en moins les étapes de la trajectoire intellectuelle de Barthes, il reste un domaine dans lequel la tentation de faire jouer un Barthes contre un autre est encore vive : la politique. Les textes écrits dans les années 1950 et 1960 seraient animés par le projet de critiquer l'idéologie petite-bourgeoise et par la volonté de faire revivre, grâce au théâtre populaire, une communauté respon ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes