Plus que jamaisen situation

Plus que jamaisen situation

Les concepts forgés par Debord, à commencer par celui de « spectacle », sont cotés sur le marché des idées. Mais on est loin d'avoir épuisé leur prescience contemporaine.

guy Debord a souvent dit que, plus que toute autre chose, il se considérait comme un « stratège ». Et, en effet, l'intérêt qu'il continue de susciter, plus de cinquante ans après la publication de son oeuvre majeure, La Société du spectacle, a beaucoup à voir avec sa capacité d'obtenir ce qu'il se proposait avec un minimum d'effort. Ainsi, il a réussi son pari d'élever sa voix contre le « spectacle » sans paraître sur scène, ainsi que le jugeaient indispensable tous les autres ennemis jurés de l'ordre existant : Debord ne se produisait jamais en public, n'accordait aucune interview, n'écrivait pas dans la presse, ne communiquait qu'à travers les moyens qu'il avait lui-même choisis (la revue Internationale situationniste, ses livres et ses films, promus par des producteurs et des éditeurs amis). Bref, il était inaccessible.

Cela a beaucoup contribué au mythe qu'il avait réussi à créer autour de lui. Jusqu'à son suicide en 1994, il a su défendre sa « ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Par les routes », Sylvain Prudhomme,  éd. L'Arbalète/Gallimard

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF