Planète Balzac

Planète Balzac

Vue sous l'angle singulier de la bibliophilie, l'oeuvre de Balzac est un casse-tête. La chose tient en grande partie au fait que le romancier n'a pas cessé, jusqu'à la fin de sa vie, de modifier le classement de ses ouvrages, de les récrire, d'en changer les titres, d'ajouter ici et là des chapitres, de supprimer des passages et même, d'une édition à l'autre, de donner à ses personnages, imaginaires ou réels, des noms différents afin de mieux les rattacher à son gigantesque monument littéraire. C'est le vicomte Charles de Spoelberch de Lovenjoul qui le premier, en 1876, a tenté de résoudre la plupart des problèmes bibliographiques posés par les écrits de l'auteur, en faisant paraître chez Calmann-Lévy une Histoire des oeuvres de Honoré de Balzac - un livre de près de cinq cents pages en petits caractères auquel on se réfère encore de nos jours, même si depuis cette date les recherches balzaciennes ont apporté une foule de nouveaux précieux renseignements.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes