Pirouettes de Beckett

Pirouettes de Beckett

Martin Page avec L'Apiculture selon Samuel Beckett  vient bousculer les clichés sur l'auteur de Fin de partie.

Le Samuel Beckett des dernières années, prix Nobel qui fuit les mondanités et les médias, écrivain aussi célèbre que discret, a été évoqué dans des livres écrits par deux de ses amis : André Bernold dans L'Amitié de Beckett et Anne Atik dans Comment c'était. Philippe Sollers a noté que ces deux textes montrent le décalage entre le Beckett stéréotypé et ce qu'il était dans la vie : « La légende veut que Beckett ait été un sphinx ou une momie impassible, un squelette nihiliste, une froide abstraction inhumaine, un saint à l'envers, un mort-vivant montreur de marionnettes désespérées. Il s'est visiblement arrangé de ce montage pour avoir la paix, mais rien n'est plus inexact. »

Martin Page vient corroborer les témoignages de Bernold et Atik et l'analyse qu'en propose Sollers, à ceci près qu'il le fait par le biais de la fiction. L'Apiculture selon Samuel Beckett est le journal imaginaire tenu par un jeune chercheur en anthropologie du 28 juin au 19 oct ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon