PIERRE MICHON : ÉCRIVAIN DE L'INCERTAIN

PIERRE MICHON : ÉCRIVAIN DE L'INCERTAIN

Il réussit à capturer, à enserrer par une écriture rugueuse à force de bagarres, les séismes de l'univers. La fulgurance des destins, la cruauté et la beauté de la nature, la dérobade des sens. Pierre Michon est le romancier du tremblé. Il saisit comme nul autre, à l'aide de textes brûlants qui inventent leur propre forme, ce moment précis où la vie, semblant se défaire comme une pelote de laine, atteint en fait un état de grâce jusque-là méconnu. On retrouve dans Abbés et Corps du roi ses thèmes de prédilection. Le règne de la figure paternelle, le rendu de l'insaisissable, le secondaire transformé en primordial, la nécessité de l'humour, la puissance du langage poétique. Et puis, aussi et surtout, l'orgueil. Il y a entre ses deux courts livres, si dissemblables en apparence dans le propos et l'expression, aux rythmes bien divers, une évidente parenté : des hommes, et cela est bien évidemment poignant, se mesurent au sublime.

Des bénédicti ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé