Pierre Bergounioux*

Pierre Bergounioux*

"Offrir à ceux qui ne sont plus ce dont ils ont été privés : le sens de leur vie"

«La Première Guerre était partout autour de moi. Je suis né en 49, j'ai 50 ans. « Ils y étaient », comme on dit, mes grands oncles, devenus sourds à cause de la déflagration d'un gros canon... Mon père, orphelin de père à trois ans, parlait peu de cette époque. Ceux qui avaient enduré cette ère de ténèbres, commencée dans l'adolescence du siècle, voulaient que leurs enfants soient épargnés. Mais j'y étais, à travers ceux que je sens m'habiter. Ma grand-mère était veuve à 28 ans, avec deux garçons de 3 et 4 ans sur les bras. Le coeur se serre devant ces destins à la fois individuels et collectifs. Je me sens comptable au regard de ceux qui ont été condamnés au silence, dans l'impossibilité de faire retour sur eux-mêmes, d'autant que ma génération est la première dans l'histoire du pays à avoir vécu dans la paix, l'abondance des heures d'or qui ont fait place à la tendresse tout en assurant l'instruction massive et prolongée. Nous pouvons offrir à ceux qui ne sont plus ce dont ils ont ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon