Philosophie de l'instant

Philosophie de l'instant

D'emblée, Jankélévitch affirme qu'il « serait en général bien peu debussyste d'attribuer à Debussy un quelconque système philosophique ». Le musicien fait au contraire miroiter, selon ses propres termes, le « presque rien ». C'est en effet « au comble de l'exténuation et de la raréfaction que se produit le clignotement de l'instant », écrit le philosophe, avant d'ajouter : « Perdue dans l'océan du silence, toute vie n'est-elle pas une vie brève ? » Conscient que la sienne ne serait pas longue, le compositeur, mort à 55 ans, n'aura eu de cesse de convoquer, « spécialité debussyste par excellence », « l'immensité à travers une fracture infinitésimale de l'harmonie » : le néant s'invite alors un court instant dans l'existence.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard