Petit poisson devient méchant

Petit poisson devient méchant

L'auteur de Gomorra tisse une fiction hyperréaliste autour d'ados délinquants qui se rêvent en futurs parrains, et dépeint un Naples plus gangréné que jamais.

« Les piranhas. » Ainsi Roberto Saviano appelle-t-il les adolescents qui, nés dans un Naples gangrené par le crime organisé, s'essaient dès leurs 15 ans à trafiquer, voler et parfois tuer comme les grands. Dans ce livre, l'enquêteur chevronné relate l'ascension d'une paranza, une de ces bandes de jeunes. Il la relate à travers une fiction, ce qui lui donne une liberté dont le lecteur se félicite car elle permet à tout son talent littéraire de s'exprimer. Mais avait-il le choix ?

Reprenons : au début des années 2000, Roberto Saviano, journaliste à Naples, accumule une série d'anecdotes consternantes sur la mafia locale dont il ne peut parler dans les journaux. Il les rassemble et les met en perspective dans Gomorra, une enquête construite comme un roman. Le livre est un triomphe. Et la Camorra condamne son auteur à mort, lequel se retrouve contraint de vivre sous escorte policière. Mais sa situation lui donne aussi de nouveaux contacts - avec des juges, de g ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article