Personnes du pluriel

Personnes du pluriel

Comment vivre ensemble (à deux ou à plus) ? Un écrivain propose un bouquet de propositions, tour à tour en poèmes, en pièce de théâtre et en nouvelles. Les textes eux-mêmes doivent apprendre à cohabiter, et « la porosité est l'idéal ici défendu ».

On se souvient d'un après-midi avec Stéphane Bouquet, quelques semaines avant la réélection d'Obama. Il publiait déjà des recueils de poésie : les siens, évidemment, mais aussi ceux, traduits par ses soins, de Robert Creeley, Paul Blackburn et Peter Gizzi. Au passage, on lui avait demandé s'il fréquentait les festivals de poésie en général ou des poètes en particulier. Il avait dit : « Je suis presque toujours déçu quand je rencontre d'autres poètes. D'ailleurs moi-même, si je me rencontrais, je suis sûr que je serais déçu. »

Un temps critique aux Cahiers du cinéma et à Libération, danseur chez Mathilde Monnier, scénariste pour Sébastien Lifshitz, acteur de La Traversée (trip filial dans les grandes plaines de l'Ouest américain), Stéphane Bouquet appartient à une communauté implicite d'artistes aux catégories aussi fluides que non homologuées.

Tchat sexuel et abri de feuilles

Vie commune p ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes