Perdants magnifiques

Perdants magnifiques

Petits et grands naufrages par l'auteur de The Virgin Suicides, à la fois sans merci et bienveillant.

Un jeune globe-trotter parti visiter l'Inde cesse de s'alimenter, s'enivre de mysticisme et expédie des lettres délirantes à ses parents épouvantés. Une célibataire à poigne invite des hommes à une soirée particulière, où ces messieurs sont censés éjaculer dans une poire pour permettre à l'hôtesse de se féconder - mais, parmi eux, se cache un homme amoureux et doté d'un plan ! Un dragueur irlandais d'âge mûr parvient à attirer chez lui deux jeunes touristes... le jour même où se pointe un de ses vieux copains dépressif.

Rédigées entre 1996 et aujourd'hui, ces nouvelles ont en partage une bienveillance lucide - celle du regard jeté sur les personnages. Tous sont plus ou moins pathétiques, tel ce musicien endetté qui s'accroche à son instrument ancien pendant que sa femme tente de combler le déficit du ménage en fabriquant des souris parfumées. Tous, ou presque, sont les artisans de leur malheur, comme ce père qui a frôlé la fortune en se lançant dans l'immobilier avant de se ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Éric Vuillard

Éric Vuillard
« La Guerre des pauvres est une guerre qui n'est pas terminée. »

Nos livres

Jacques Drillon
Cadence

Cadence(Gallimard), Jacques Drillon