Paul Ricoeur : un parcours philosophique

Paul Ricoeur : un parcours philosophique

De sa thèse sur la philosophie de la volonté, publiée en 1950, au livre qui paraît aujourd'hui - La Mémoire, l'histoire, l'oubli - Paul Ricoeur a toujours pensé en termes de problèmes, sans chercher à imposer une ligne philosophique. Il évoque ici les étapes de son oeuvre.

Ce 20 juin 2000, 16 heures, une après-midi lourde d'orages montants, Paul Ricoeur nous reçoit dans la fraîcheur et le calme des « Murs blancs », siège de la communauté personnaliste de Châtenay-Malabry. Quelques mar-ches, une grande pièce lumineuse donne directement sur le jardin. Le philosophe retrace, pour le Magazine littéraire, l'itinéraire qui le conduit au fort volume de La Mémoire, l'histoire, l'oubli.

Comment décrire un travail qui commence dans les années 50 avec une thèse sur la Philosophie de la volonté et se poursuit aujourd'hui avec un livre important : La Mémoire, l'histoire, l'oubli ?

Je n'ai pas une philosophie qui serait ma philosophie et que je déploierais de livre en livre. Chacun de mes livres est ciblé. J'ai toujours pensé en termes de problèmes. Ceux-ci sont discontinus. Ce n'est qu'après coup que j'essaye, souvent avec l'aide de mes lecteurs, de tracer une ligne. La continuité de mon travail m ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine