Patrick Süskind, Le Parfum

Patrick Süskind, Le Parfum

Le Parfum, comme son héros, pratique une alchimie particulière : convertir la boue en or, et vice-versa. Ce faisant, il encanaille le genre souvent compassé du roman historique. Né sur un tas d'ordures en plein coeur de Paris, un jour de 1738, le jeune Jean-Baptiste Grenouille rebute tous ceux qu'il croise : doté d'un odorat surdéveloppé, il ne cesse de flairer ses semblables tout en ne dégageant lui-même aucune odeur. Le nez d'exception devient l'apprenti d'un parfumeur, qui l'initie entre autres à l'art de la distillation, permettant de capturer toutes les senteurs. Grenouille la pratique bien au-delà des fragrances coutumières : il se met à tout mettre en bouteille, le miasme comme la jonquille et l'odeur des corps humains. S'ouvre dès lors une quête secrète - et bientôt meurtrière -, celle du parfum ultime, composé à partir d'un bouquet de jeunes filles en fleur...

À la fois précieux et viscéral, érudit et horrifique, Le Parfum s'est vendu à quelque vin ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes