Patrick Modiano, Dora Bruder

Patrick Modiano, Dora Bruder

Le 31 décembre 1941, dans la rubrique « D'hier à aujourd'hui » de Paris-Soir, avait paru cette annonce : « Paris - On recherche une jeune fille, Dora Bruder, 15 ans, 1 m 55, visage ovale, yeux gris-marron, manteau sport gris, pull-over bordeaux, jupe et chapeau bleu marine, chaussures sport marron. Adresser toute indication à M. et Mme Bruder, 41 boulevard Ornano, Paris. » Patrick Modiano a lu cet appel en 1988. Celui-ci l'a ramené dans ses pas et dans les traces effacées d'une famille angoissée au point de prendre le risque, sous l'Occupation, de lancer un avis de recherche.

Dora Bruder n'est pas un roman. C'est une enquête inachevée, la tentative de reconstituer l'histoire d'une adolescente juive française ordinaire au destin extraordinaire. Son nom figure dans les fiches d'internement au camp de Drancy à la date du 13 août 1942, camp qu'elle quitta, avec son père, « le 18 septembre, avec mille autres hommes et femmes, dans un convoi pour Auschwitz ».

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon