Patrick Modiano

Patrick Modiano

J'ai commencé à écrire des poèmes vers 9 ou 10 ans. Autour de ma quinzième année, je me suis livré à plusieurs tentatives romanesques, mais je ne dépassais jamais la quarantième page. C'est durant l'été 66 que j'ai entrepris La Place de l'Étoile . Le manuscrit était achevé à Noël. Je venais de faire une année de propédeutique et je devais commencer une licence de lettres. Je ne suis plus retourné à la faculté. J'ai remis mon manuscrit à Gallimard en juin 67. On était en pleine guerre israélo-arabe. L'opinion était sensibilisée en faveur des Juifs. Comme je malmenais le sionisme dans mon livre, on a préféré attendre un an. On est tombé sur le printemps 68... C'est une autre histoire. L'accueil réservé à La Place de l'Étoile m'a permis de continuer avec plus de confiance. Avant j'avais l'impression d'aller à la dérive.

J'ai trouvé dans l'écriture une discipline. J'ai aussitôt entrepris La Ronde de nuit . Entre-temps, j'ai ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes