Patin sur glace et miroir

Patin sur glace et miroir

La chanteuse et écrivaine mêle l'existence fictive d'une patineuse estonienne et son autobiographie.

Patti Smith nous offre, avec Dévotion, une balade dans un univers fictif couplé à un récit autobiographique, son genre de prédilection depuis Just Kids. Ce format hybride lui permet de dresser le portrait de l'artiste et de son obstination en empruntant au personnage du sportif ses qualités d'endurance, de passion et de persévérance.

L'idée naît en France, lorsqu'elle tombe sur une compétition de patinage artistique diffusée à la télévision et sur une jeune russe de 16 ans au talent à couper le souffle. Elle esquisse alors les traits d'Eugenia, jeune patineuse estonienne à qui elle prête une histoire d'abandon - par ses parents, puis par sa soeur - ainsi qu'une histoire d'amour avec un homme bien plus âgé qu'elle. « Une Simone Weil toute menue », comme Alexander le remarque la première fois qu'il la voit sur ses patins. Étrange association que Patti Smith justifie parce qu'elle lit la philosophe - « l'une des plus importantes voix spirituelles du XXe siècle ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article