Pascale Robert-Diard

Pascale Robert-Diard

Le féroce juge Bourla

18 mars

On annonçait un passionnant débat juridico-littéraire, vendredi 18 mars, devant le juge des référés à Paris. Il devait opposer l'écrivain Édouard Louis, alias Eddy Bellegueule, à celui qui l'accuse d'atteinte à la vie privée et à la présomption d'innocence, Riadh B., alias « Reda », le personnage décrit par l'écrivain dans Histoire de la violence (Le Seuil) comme l'ayant violé et ayant tenté de l'étrangler une nuit de décembre 2012. [...]

En l'absence des deux hommes, représentés par leurs avocats, le seul vrai personnage de cette audience a été le juge Alain Bourla, qui ressemble à s'y méprendre à Anton Ego, le terrifiant critique gastronomique du film Ratatouille. La leçon ne fut pas de cuisine mais de droit et s'est abattue avec férocité sur les deux jeunes conseils du plaignant, dont une présomption d'inexpérience justifierait qu'ils bénéficient du même anonymat que leur client. [...]

Lire la suite sur

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes