Pascal Quignard, Tous les matins du monde

Pascal Quignard, Tous les matins du monde

L'argument : un musicien retiré de ses contemporains, vivant avec ses deux filles, a eu l'idée inouïe d'ajouter à la classique viole de gambe une corde supplémentaire, celle de l'âme, dirait-on ; seul dans sa cabane, il compose, expérimente, essaie. Et, comme dira Picasso, il ne cherche pas, il trouve. En parallèle, un jeune musicien est obsédé par l'objectif de devenir son disciple... Derrière le thème de la musique baroque, se profile, à peine indiquée par l'auteur, mais essentielle, l'une des luttes les plus âpres, parce que les plus fondamentales, d'un XVIIe siècle bien plus tourmenté que les imageries du Grand Siècle ne le laissaient entrevoir, toutes à leur image d'Épinal de Roi-Soleil et de solennité : la lutte entre le jansénisme et « le monde ». Ce liv re, plus qu'une petite merveille, est une merveille tout court.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon