Les romancières anglaises de Jane à Zadie Smith

"Dans mon pays, il y a toujours eu, depuis l'apparition du genre, de grands romans écrits par des femmes, qui ont été lus, étudiés et admirés par les femmes autant que par les hommes. La Grande-Bretagne est peut-être la seule nation où cela a été le cas, et nous devrions en être fier." Tel est le constat d'A. S. Byatt, Booker Prize 1990 pour Possession, qui a accordé un entretien au Magazine Littéraire de ce mois. De fait, les Anglaises n'ont cessé, de Jane Austen à Zadie Smith, d'occuper le devant de la scène, littéraire chez elles comme à l'étranger.

Les soeurs Brontë sont rééditées dans la Pléiade, le succès de Virginia Woolf ne se dément pas et Doris Lessing a reçu l¹an dernier le prix Nobel de littérature... Les romancières anglaises sont indémodables comme nous le montrent Geneviève Brisac, Christine Jordis, Eva Loechner, Catherine Bernard ou Augustin Trapenard. Avec, en exclusivité, un inédit en français dans le texte d¹Emily Brontë.

Sommaire

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes