Phiosophie & art : la fin de l'esthétique ?

L'art et la philosophie font bon ménage. Qu'en est-il de l'esthétique ? Lorsque Baumgarten en forgera au XVIII e siècle (Aesthetica, Anesthetik) et que Kant à sa suite en fixa durablement le programme, elle pouvait bien encore se présenter comme une doctrine du goût ou du jugement de beauté - et par extension, comme une théorie des choses de l'art.

Sommaire

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Les livres du mois

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes