Phiosophie & art : la fin de l'esthétique ?

L'art et la philosophie font bon ménage. Qu'en est-il de l'esthétique ? Lorsque Baumgarten en forgera au XVIII e siècle (Aesthetica, Anesthetik) et que Kant à sa suite en fixa durablement le programme, elle pouvait bien encore se présenter comme une doctrine du goût ou du jugement de beauté - et par extension, comme une théorie des choses de l'art.

Sommaire

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Philosophie et art, la fin de l'esthétique ?

Les livres du mois

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé