Partition magique

Partition magique

après une fournée de nouvelles fantastiques parues au printemps, Éric Faye reste dans le paranormal en revisitant l'histoire de Rosemary Brown (1916-2001), cette spirite anglaise qui prétendait communiquer avec Liszt, Grieg, Schubert ou Rachmaninov et exhibait des partitions prétendues dictées par eux, si convaincantes que certains concertistes comme Leslie Howard les ont incluses dans leurs récitals... Éric Faye transpose cette histoire dans la République tchèque des années 1990.

Vera Foltýnova, une cantinière praguoise de 57 ans, affirme recevoir régulièrement la visite de Frédéric Chopin, qui lui dicterait des morceaux. Pianiste amatrice, elle les joue sur le modeste instrument de ses parents, « un piano bas de gamme aux dents jaunies de gros fumeur ». L'affaire ferait sourire si les partitions écrites par Vera n'étaient pas stupéfiantes d'impression d'authenticité, au point de troubler les musicologues : seule une poignée de spécialistes de Chopin, assurent-ils ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard