Parlons cru

Parlons cru

Disparue en 2002, cette écrivaine caustique et noire trouvait, à juste titre, les éclats de cervelles des soldats de 1914 « peu décoratifs ».

On célèbre cette année le centenaire de la naissance de Gabrielle Wittkop (1920-2002), laquelle revient deux fois en librairie. À l'automne, Quidam ressort son roman Hemlock, publié en 1988 aux Presses de la Renaissance ; et l'on découvre aujourd'hui Les Héritages, un court roman inédit à l'humour grinçant, exhumé par Nikola Delescluse, l'ayant droit de l'écrivaine.

Plus qu'un roman, c'est en fait un recueil de contes noirs déguisé en roman. Il tourne autour d'une maison, Séléné, construite en 1895 au bord de la Marne. Habitée au fil des ans par des personnages nombreux, elle est régulièrement divisée, louée, vendue, transmise par voie successorale.

L'auteur résume : « Cent ans et quelques destinées dans la vie d'une maison. » Mais il convient de préciser : quelques destinées singulières. Car tout est là, dans la vie loufoque des habitants racontée à toute allure, d'un ton moqueur, dégagé, cruel, altier. Tout est drôle dans leurs biographies en ac ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes