Paris fut

Paris fut

Et voici que « dans l'océan de la ville, les îlots insalubres apparaissent comme des rochers de crasse et, parfois de malheur complet. » C'est en décembre 1937. « Dit-on elle ou dit-on il, quand on parle de Paris ? Paris fut. » C'est en juin 1953. Entre ces deux dates, Audiberti a non seulement regardé Paris, il l'a senti et pas toujours pour nous en rapporter de ces parfums capiteux qui s'offrent aux narines délicates. Il voit mais il ressent. Ni badaud ni dilettante, ni peintre cherchant le beau cadre. Plus humainement, plus authentiquement, un observateur de ce qu'on ne voit pas forcément. Sans méconnaître ce qui est beau et grand, Audiberti porte attention et amour à ce qui est petit, triste, obscur. La vie. Des îlots mystérieux aux recoins des artisans, un Paris inconnu, parfois mystérieux, revit dans ces textes parus dans Le Petit Parisien . Leur publication en volume permet de découvrir une autre facette de l'auteur du Mal court , et un voyag ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes