Parcours d'un combattant

Parcours d'un combattant

Les Mémoires de Victor Serge, mort en 1947, sont ceux d'un homme pudique qui a sans doute perdu autant de camarades que d'illusions. Fils d'émigrés russes, il enchaîne les petits métiers et est emprisonné pour son soutien à la bande à Bonnot, avant de se joindre aux révolutionnaires à Moscou. Déporté trois ans pour être passé dans l'opposition trotskiste, il parvient à s'exiler au Mexique, où il continue de militer, conscient que « survivre est la chose déconcertante entre toutes » .

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« La Filiale »,Sergueï Dovlatov, traduit du russe par Christine Zeytounian-Beloüs (éd. La Baconnière)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine