Ouvéa, de profundis

Ouvéa, de profundis

joseph Andras est un redresseur de torts. Son premier récit, De nos frères blessés (qui reparaît en poche chez Babel), narrait le martyre de Fernand Iveton : ouvrier français en Algérie, militant communiste et sympathisant du FLN, il fut condamné à mort et guillotiné pour avoir voulu faire sauter un hangar de son usine, en ayant pourtant bien pris soin que l'explosion (qui n'a pas eu lieu) ne fasse aucune victime. Avec Kanaky, Joseph Andras s'attaque au destin d'Alphonse Dianou, leader du FNLKS, le mouvement indépendantiste kanak, achevé par les troupes françaises dans la grotte d'Ouvéa.

À quelques mois du référendum (en novembre 2018) sur l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie, ce livre-enquête, ou « livre quête », comme l'écrit son auteur, est un utile flash-back sur une affaire dont les dix-neuf morts avaient pesé lourd sur la réélection de François Mitterrand en 1988, aux dépens de Jacques Chirac.

TROIS ANS EN NOUVELLE-CALÉDONI ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes