... ou vomit

... ou vomit

En publiant sur Twitter : « Si l'homme s'est mis en tête de recréer de l'intelligence artificielle, c'est que pour la connerie il savait qu'y aurait toujours du stock », Serge Joncour se trompait. Les robots peuvent surpasser les humains dans le domaine de la haine. La preuve a été faite par Microsoft et son robot Tay, un avatar au visage avenant d'adolescente. Le robot devait apprendre de son environnement sur le web et poster des commentaires qui ont vite dérapé. Résultat : Tay s'est révélé en moins de vingt-quatre heures un monstre haineux, raciste et sexiste. La compagnie américaine a dû le retirer des réseaux sociaux.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine